Facturation shopify & dropshipping

Découvrez les nouvelles règles de facturation dropshipping, applicables depuis juillet 2021, et concernant notamment la TVA et les droits de douane

  • 09 novembre 2021
Facturation shopify & dropshipping

Le dropshipping est un modèle économique très populaire auprès des auto entrepreneurs qui souhaitent se lancer dans le e-commerce. Si le statut de la microentreprise propose une comptabilité simplifiée, la facturation dropshipping devient plus complexe, car vous devez prendre en compte les taxes appliquées entre les différents pays et qui doivent être répercutées (ou pas) sur le consommateur.

Le dropshipping au service des auto entrepreneurs

Le dropshipping consiste à vendre des biens qui sont stockés et expédiés depuis chez le fournisseur (fabricant, grossiste ou e-boutique) au client, sans passer physiquement par les mains du vendeur (ou dropshipper).

Les avantages du dropshipping

Le dropshipping procure bien des avantages au dropshipper :

  • pas de stock qui demande un investissement et la location d’un local ou entrepôt ;
  • pas d’inventaire ni de gestion des stocks ;
  • une trésorerie positive, car pas d’argent à avancer ;
  • aucune logistique à gérer pour les livraisons ;
  • facilité pour élargir la gamme de produits proposée ;
  • prix de vente librement fixé.

Toutefois, vous devez vous assurer que votre fournisseur est des plus sérieux, car vous n’avez pas la main sur les délais de livraison, ainsi que sur la qualité des produits.

Par ailleurs, si vous vous contentez d’être l’intermédiaire entre le consommateur et le fournisseur, vous n’en restez pas moins l’interlocuteur privilégié et unique de votre client. Vous devez donc assumer le service après-vente. Vous devez notamment vous renseigner sur les procédures de retour des produits défectueux ou parvenus en mauvais état, ainsi que les garanties lorsque le colis n’est jamais livré.

Les fournisseurs du dropshipping

Les fournisseurs du dropshipping officient depuis tous les pays du monde. Libre à vous de vous tourner vers des entreprises françaises ou étrangères, en fonction de vos objectifs.

Le dropshipping concerne tous les secteurs d’activités. Il n’est pas restreint qu’aux babioles et gadgets bon marché, mais peut aussi concerner la haute technologie ou les produits de luxe par exemple, les plus petits produits, comme des biens imposants.

Vous pouvez sélectionner des grossistes très généralistes. Le plus connu d’entre eux est le chinois Aliexpress qui fournit la terre entière. Les autres fournisseurs les plus connus sont Octopia Products, Bigbuy, Vless, Brands Distribution, Griffati, Nova Engel, Webdrop Market, Emuca Online, Zentrada. network, Bimago, VidaXL ou Gatito.pl. La liste n’est pas exhaustive et elle s’enrichit régulièrement de nouveaux fournisseurs.

Vous pouvez également vous rapprocher d’entreprises qui ne sont pas spécialistes du dropshipping, mais qui peuvent inclure ce service pour se diversifier. Il existe par exemple des fabricants de meubles, en France ou ailleurs, qui acceptent d’utiliser vos talents d’intermédiaire, afin de toucher une plus large cible.  

Les taxes liées à la facturation dropshipping

Depuis le 1er juillet 2021, les règles comptables ont été considérablement modifiées pour les sites e-commerce en dropshipping, y compris pour les auto entrepreneurs. À quelques exceptions près, le dropshipping concerne des produits venus de l’étranger, ce qui implique des frais de douane, TVA et autres taxes de vente sur les biens.

Votre boutique fonctionne en import et vous devez vous conformer aux règles fiscales des pays avec lesquels vous travaillez.

Les taxes de vente

Tous les pays Européens appliquent des taxes sur la consommation que le consommateur final doit acquitter. Elles s’appliquent sur les produits et services et chaque pays choisit un modèle qui lui est propre.

Ventes au sein de l’Union européenne et collecte de la TVA

Si votre fournisseur appartient à l’Union européenne, la TVA entre votre entreprise et la sienne est gérée par le mécanisme d’autoliquidation.

Les règles générales pour tous les e-boutiques, en dropshipping ou non

Un système de guichet unique a été mis en place pour les ventes à distance qui se déroulent au sein de l’Union européenne, l'OSS : One Stop Shop. Son objectif est que les entreprises versent la TVA dans un seul pays, même si la TVA est due dans un autre pays que le sien. Cela vous permet d’acquitter la TVA en France, même si votre client se trouve dans un autre État de l’Union européenne.

  • Si votre chiffre d’affaires annuel en Europe demeure inférieur à 10 000 €, vos ventes sont soumises à une TVA de 20 %, car elles sont considérées comme localisées en France. Cela ne concerne que les colis qui partent de France. Si vous êtes en franchise de TVA, vous n'avez pas à appliquer de TVA et donc n'aurez pas à faire de déclaration OSS pour ces ventes.
  • À partir du moment où votre chiffre d’affaires annuel dépasse les 10 000 €, les ventes à distance sont localisées dans le pays où réside votre client. Il se retrouve dès lors soumis à la TVA appliquée dans son pays. Si vous êtes en franchise de TVA, vous êtes tout de même redevable de la TVA du pays de destination.

Les règles propres à la facturation dropshipping

D’après la loi de finances de 2020 et appliquée depuis le 1er juillet 2021, les règles d'application de la TVA à l'importation ainsi que les frais de douane ont évolué.

En tant que dropshipper établi en France, vous devez demander à l'administration un numéro IOSS. Si vous ne possédez pas de numéro IOSS, lorsque votre client recevra son colis venu de l’étranger, il lui sera demandé d’acquitter des droits d’importation, ce qui alourdit cruellement sa facture.

Vous devez également tenir un registre recensant l’ensemble de vos transactions et comprenant les factures visant à prouver chaque achat et débit dans votre comptabilité. L’administration peut à tout moment vous contrôler et vous demander de présenter ce mémento. Pour être en règle, vous devez le conserver durant 10 années, à compter du 31 décembre de l’année au cours de laquelle l’opération a été effectuée.

Par ailleurs, vous devenez redevable de la TVA lorsque votre client est en Europe et que le prix de vente de dépasse pas 150€ HT, frais de livraison non inclus.

La TVA liée au dropshipping pour les biens dont la valeur ne dépasse pas 150 €

Lorsque la valeur du bien demeure inférieure à 150 €, vous utilisez le guichet unique IOSS. Il vous permet d’être exonéré de TVA d’importation et des frais de douane, mais également de déclarer sur une même interface l'ensemble de la TVA collectée en Europe, sans avoir à vous immatriculer dans chaque pays.

Si vous êtes en franchise de TVA, vous n'aurez pas à faire de déclaration IOSS pour les ventes réalisées en France.

Rappel des seuils de TVA pour les auto entrepreneurs

Les auto entrepreneurs bénéficient d’une franchise de TVA pour les transactions en France. En dessous des seuils, ils ne facturent pas la TVA et n’ont pas à la déclarer.

1 — Pour les commerçants :

  • le plafond de chiffre d’affaires s’élève à 176 200 € ;
  • le seuil de franchise de TVA se monte à 85 800 € ;
  • le seuil majoré de TVA est de 94 300 €.

2— Pour les artisans et professions libérales :

  • le plafond de chiffre d’affaires s’élève à 72 600 € ;
  • le seuil de franchise de TVA se monte à 34 400 € ;
  • le seuil majoré de TVA est de 36 500 €.

Les frais de douanes dans le dropshipping

Lorsque vos colis proviennent d'un pays tiers à l'Europe, ils passent par la douane. Celle-ci ne vous facture aucuns frais si la valeur du bien est inférieure à 150 € et que le colis possède un numéro IOSS. Au-delà, les frais de douane sont dus par le consommateur, donc votre client.

De nombreux colis venant de Chine, et notamment du géant Aliexpress, ne sont pas contrôlés. Ils sont souvent assez petits, ce qui n’éveille pas l’attention des douaniers. D’autre part, l’expéditeur déclare souvent un prix inférieur sur l’étiquette du colis ou précise qu’il s’agit d’un cadeau, ce qui n’est pas légal. La mise en place de l'IOSS permet désormais au service des douanes d'avoir une meilleur traçabilité des colis en transit, et donc de récupérer les sommes dues.

Le numéro EORI

Le numéro EORI (Economic Operator Registration and Identification) vous est utile pour communiquer avec les autorités douanières, lorsque vous importez des biens dans le cadre de votre activité de dropshipping.

Concrètement, grâce à ce numéro EORI, l’identité de votre entreprise est reliée aux colis lorsqu’ils arrivent à la douane.

Rendez-vous sur le site officiel des douanes françaises pour effectuer votre demande d’immatriculation et recevoir votre numéro EORI. Elle est gratuite et vous fournit un numéro propre à votre entreprise. Il reprend la structure de votre numéro SIRET selon le schéma : FR + SIRET. Vous devez simplement fournir un extrait Kbis ou son équivalent, par exemple un extrait d’un registre du commerce qui atteste de l’existence juridique de l’entreprise, et votre numéro EORI vous est fourni dans les 24 heures.

Pour suivre plus aisément votre colis lors de son passage en douane, vous pouvez demander à votre expéditeur de le mentionner sur le colis. Si votre expédition souffre le moindre retard, elle est plus facile à retrouver, grâce à un simple scan de l’étiquette par les douaniers.

La facturation Shopify et autres e-boutiques

Lorsque vous créez votre e-boutique de dropshipping, vous avez tout intérêt à passer par des CMS prêts à l’emploi. Vous acquittez une redevance mensuelle et vous accédez à votre site déjà configuré pour le e-commerce et que vous n’avez plus qu’à personnaliser, avant d’intégrer vos biens à la vente.

Les CMS les plus connus sont Shopify, PrestaShop, Wizishop et Woocommerce. L’avantage des fournisseurs spécialisés est qu’ils sont relativement simples à configurer et qu’ils vous proposent une multitude d’outils pour vous aider dans la gestion de votre boutique, ainsi que pour améliorer votre stratégie commerciale.

Cependant, vous devez impérativement mettre en place un système de comptabilité et de facturation qui soit le plus automatisé possible. Il vous faut pour cela un logiciel de comptabilité auto entrepreneur qui soit compatible avec votre site.

Gain de temps et respect des règles

Synchroniser votre e-boutique de dropshipping avec un logiciel spécialisé vous permet de gagner un temps considérable. Il est préférable que vous passiez du temps à rechercher de nouveaux produits et à affiner vos stratégies commerciales.

Par ailleurs, vous êtes sûr de ne rien oublier, de contrôler que tous vos règlements ont abouti sans incident et que vous êtes en règle avec l’administration en cas de contrôle fiscal.

Si vous n’avez pas de logiciel dès l’ouverture de votre e-boutique, vous devez pouvoir importer tout votre historique pour bénéficier d’un panorama global. Il est aussi indispensable que vous puissiez synchroniser un nombre illimité de boutiques.

Une fois que vous maîtriserez le système du dropshipping, vous aurez peut-être envie d’explorer d’autres secteurs d’activité, d’autres produits et d’autres cibles. Avec un logiciel souple, vous centralisez l’ensemble de votre comptabilité.

La facturation Shopify, Woocommerce et Wizishop

Avec un logiciel adapté, la facturation Shopify et autres boutiques de dropshipping devient un jeu d’enfant, car vous automatisez vos opérations. Chaque fois qu’une commande est passée sur votre site, la facture est directement émise et le logiciel prend en compte toutes les particularités de la facturation dropshipping.

Vous personnalisez vos documents à vos couleurs et avec votre logo et vous paramétrez leur envoi, comme vous l’entendez. Si vous possédez plusieurs boutiques, chacune d’elles disposera de son modèle de facture personnalisé.

Vous disposez ensuite de paramétrages qui vous permettent d’adapter votre mode de fonctionnement. Vous pouvez avoir des devis à émettre en amont, des bons de livraison à produire, etc. Avec le dropshipping, vous aurez aussi parfois besoin d’éditer des avoirs. En cas d’incident, un client peut demander un remboursement partiel ou total. Avec votre logiciel, quelques clics suffisent pour produire n’importe quel élément lié à la facturation Shopify.

Vous avez ainsi la certitude que votre comptabilité est à jour.

Les devises et langues pour le dropshipping

Si vous vendez vos produits de dropshipping à l’étranger, le logiciel de facturation gère les langues et devises, en dehors de la zone euro.

Encore plus d’automatisation

Vous avez intérêt à sélectionner un logiciel agile qui s’adapte en permanence aux nouveaux outils qui vous permettent notamment de peaufiner votre automatisation.

Des outils du type Zapier par exemple vous permettent d’optimiser la gestion de votre boutique de dropshipping. Plus vous économisez du temps pour la gestion technique de votre site, plus en dégagez pour travailler sur l’aspect commercial.

Besoin d'aide pour gérer simplement votre entreprise ?

Essayez Bizyness gratuitement pendant 30 jours, sans engagement ni carte de crédit. Rejoignez nos centaines de clients déjà satisfaits !

© 2021 Bizyness. Développé avec en Haute-Savoie.