Comment choisir le meilleur nom pour votre marque e-commerce ?

Suivez notre guide pour concevoir le nom de votre marque qui sera percutant auprès de votre cible et pertinent pour les moteurs de recherche.

  • 02 septembre 2022
Comment choisir le meilleur nom pour votre marque e-commerce ?

Le nom de votre marque ne doit pas être choisi à la légère. Il doit satisfaire plusieurs critères pour marquer les esprits, mais aussi pour plaire aux moteurs de recherche. Vous devez faire preuve de créativité, adopter un nom cohérent avec votre activité, mais aussi avec l’image que vous souhaitez véhiculer, et penser au référencement naturel. Voici nos conseils pour choisir le meilleur nom de marque pour votre e-commerce.

Vérifiez la disponibilité du nom de votre marque

Quelle que soit votre décision, vous devez systématiquement vérifier que le nom de marque que vous souhaitez adopter n’est pas déjà pris. Outre la vérification auprès de l’INPI et d’Infogreffe pour les marques déposées, vérifiez sur Internet que votre nom n’est pas déjà utilisé, sans dépôt de marque.

Pour vérifier la disponibilité de votre nom de marque, rendez-vous sur la base de données marque de l’INPI ou celle de Société Infogreffe. Vérifiez également que le nom n’est pas déjà utilisé sur les principaux réseaux sociaux : Instagram, Facebook, Tiktok ou Twitter.

Si un nom qui vous plaît est déjà pris, mais n’est pas déposé, vous pouvez vous-même le déposer, mais vous vous exposez à des difficultés, car vous créez la confusion. Cela peut être d’autant plus préjudiciable que l’autre entreprise peut jouir d’une mauvaise réputation qui entachera votre enseigne. D’autre part, n’utilisez pas le nom en changeant simplement l’extension (.com, .fr, etc.). Là encore, vous semez la confusion, ce qui n’est jamais à votre avantage.

Pensez à votre cible

Avant d’en arriver à déterminer le nom de votre marque, vous avez travaillé sur votre cible, notamment au travers de votre étude de marché. Pensez à cette population pour créer votre enseigne, car le nom ne sera pas le même selon l’âge, la catégorie sociale, la couverture géographique, etc. Pensez en particulier à ce dernier point : si vous intégrez une référence locale, le nom ne sera peut-être pas bien compris au-delà de la région ; si vous utilisez un mot dans une langue régionale, il sera peut-être très difficile à retenir et à écrire pour la recherche Internet ; si vous vous tournez vers l’international, il faut que le nom soit simple à prononcer pour le plus grand nombre de pays, etc.

Attention à la signification en langue étrangère

Si vous inventez un nom pour obtenir une sonorité étrangère, vérifiez que vous n’avez pas eu la malchance de choisir par erreur un mot existant qui peut vouloir dire quelque chose n’étant pas du tout en accord avec votre activité, ou carrément être un gros mot.

Cet exemple est arrivé il y a quelques années à une voiture de marque française qui avait voulu donner une sonorité asiatique à son dernier modèle. Manque de chance, ce nom était en réalité une insulte !

N’abusez pas de l’anglais

Utilisez les mots anglais avec parcimonie. Il faut que l’emploi de cette langue paraisse justifié. C’est le cas pour les activités relatives au monde de l’entreprise ou de la technologie. En revanche, ce n’est pas le cas si vous vendez des accessoires pour chiens et chats. Si vous vendez des produits locaux ou « made in France », l’utilisation de mots anglais devient alors antinomique et contreproductive.

Observez vos concurrents

Analysez les marques de vos concurrents pour mieux comprendre le ressenti de votre cible. Vous pouvez vous en inspirer, mais jamais les copier bien sûr. Ne vous aventurez pas à choisir un nom trop proche pour jouer avec la confusion et bénéficier de la notoriété de votre concurrent. Vous vous exposeriez à des poursuites judiciaires et le public aura tendance à vous considérer comme une sous marque, a priori de moins bonne qualité. Dans tous les cas, vous devrez vous assurer que le nom n’est pas déjà pris.

Pensez à l’avenir

Le nom de votre entreprise doit être intemporel. Évitez d’utiliser un mot par exemple lié à une technologie qui peut être périmée dans quelques années ou à une mode qui est destinée à passer.

N’intégrez pas non plus l’année qui par essence paraîtra vite datée et obsolète.

Formez un nom court et percutant

Évitez à tout prix les noms à rallonge et alambiqués ! Votre nom de marque doit être simple à retenir et pour cela pas trop long.

Vous pouvez utiliser de véritables mots ou les inventer de toutes pièces. Pensez aux syllabes qui peuvent être remplacées par une lettre, par exemple « O » pour « eau » si vous vendez des purificateurs d’eau. Vous pouvez contracter deux mots pour former un nom à la fois évocateur et facile à retenir.

L’évocation de votre activité

L’idéal est que l’on devine votre secteur d’activité en citant votre marque, grâce à un nom évocateur. Les jeux de mots peuvent être intéressants, mais ils ne doivent pas être trop lourds. Si vous tombez dans le calembour, vous donnez une image un peu douteuse et bas de gamme.

Une orthographe facile à retenir

Attention aux orthographes alambiquées difficiles à retenir, car une simple faute de frappe peut envoyer vos visiteurs sur un autre site ou aboutir à une page d’erreur qui les découragera de vous rechercher sur la toile.

Pensez au référencement sur Internet

Votre nom de marque va forcément se trouver lié à votre nom de domaine, où il va être pris en compte par les moteurs de recherche.

Effectuez une recherche sur les mots clés

Il s’avère très intéressant pour le référencement naturel d’intégrer dans votre nom de marque un mot clé qui compte dans votre secteur d’activité. Effectuez des recherches pour connaître le volume de requêtes sur Google et les autres moteurs.

Évitez les accents

Les accents sont absents dans les adresses URL et dans de nombreuses langues étrangères, c’est pourquoi il est préférable de les éviter.

Réservez plusieurs extensions

Lorsque vous réservez votre nom de domaine — intégrant idéalement votre nom de marque — réservez plusieurs extensions. Si par exemple votre domaine est en. fr, réserver le .com paraît judicieux pour que personne ne vienne profiter de votre nom, une fois que vous aurez bâti votre notoriété. La réservation d’un nom de domaine ne coûte que quelques dizaines d’euros par an, ce qui ne représente pas grand-chose pour protéger votre marque.

Testez votre nom dans votre entourage

Vous manquez naturellement de recul quant au choix de nom de marque, c’est pourquoi il apparaît essentiel que vous testiez ce nom autour de vous. Demandez surtout à des personnes qui ne connaissent pas du tout votre projet et qui ainsi seront totalement objectives.

Annoncez-leur le nom de la marque et demandez-leur :

  • ce que le nom leur évoque ;
  • si un sentiment particulier leur vient à l’esprit ;
  • s’ils l’estiment simple à prononcer ;
  • s’ils savent comment l’écrire ;
  • quelle est leur première impression ;
  • s’ils pensent à un concurrent et le cas échéant, exerce-t-il dans le même domaine d’activité ;
  • s’ils pensent qu’ils vont le retenir ;
  • s’ils ont une meilleure idée !

Si ces tests sont concluants, il est temps de vous lancer !

Besoin d'aide pour gérer simplement votre entreprise ?

Rejoignez nos centaines de clients déjà satisfaits ! Essayez Bizyness gratuitement pendant 30 jours, sans engagement ni carte de crédit.

© 2022 Bizyness. Développé avec en Haute-Savoie.